spanner Recherche Produits
chevron-down

slashesUn bon démarrage est essentiel... Hivernez correctement votre moto pour un départ sans faille aux beaux jours !

Préparer sa moto pour son hivernage oblige à prendre certaines précautions surtout si vous voulez en profiter aux premières lueurs du printemps.  Savez-vous que si vous ne protégez pas vos bougies d’allumage, votre moto risque de ne pas sortir indemne de son hibernation ? NGK, fabricant leader de bougies d’allumage partage quelques conseils. Un réveil en douceur assuré !

Stocker sa moto tout au long de l’hiver peut être un déchirement surtout après de longues heures de balade. Les températures commencent à chuter, il est désormais temps de vérifier, nettoyer et faire la maintenance nécessaire avant que la moto ne soit immobilisée pendant plusieurs mois. Les premières étapes évidentes à réaliser sont le changement de l’huile et du filtre à huile. Il faut également enlever la batterie et faire un grand lavage de la moto pour enlever toute trace de poussière et de saletés.

Une fois ces tâches réalisées, il reste un point très important et souvent négligé : la protection du système d’allumage. 

Voici donc les conseils pour un parfait réveil de vos bougies d’allumage la saison prochaine :

Remplacer votre carburant usagé dans le réservoir

Un carburant stocké trop longtemps dans le réservoir est la cause principale d’un défaut de démarrage après la période d’hivernage mais il existe une façon simple de réduire le risque. Avant d’immobiliser la moto pour l’hiver, il faut la faire rouler jusqu’à la consommation totale du carburant et refaire le plein à la station la plus proche de chez soi.

En effet, quand un carburant usagé est laissé dans le réservoir pendant une longue période, les composants les plus volatiles s’évaporent, réduisant ainsi les performances d’allumage du carburant. Par conséquent, la bougie d’allumage ne parvient pas à l’enflammer, empêchant ainsi le démarrage du véhicule.

 Le carburant usagé peut par ailleurs laisser des résidus sur l’isolant des bougies d’allumage. Ces résidus forment une couche électroconductive qui transmet la tension d’allumage le long de l’isolant et du corps de la bougie. Ce type de dépôt est pratiquement impossible à enlever et reste invisible à l’œil nu, empêchant toute possibilité de nettoyage manuel. C’est pourquoi, même si la bougie d’allumage paraît en parfait état, la remplacer est la seule solution si votre moto ne démarre pas après l’hiver.

Remplir complètement le réservoir

Mettre un carburant récent n’est pas suffisant – Il est surtout indispensable de faire le plein jusqu’en haut du réservoir. Cela permet de s’assurer qu’il n’y a plus aucun espace vide permettant aux composants volatiles de s’évaporer et donc de créer des résidus. Un réservoir plein réduit par ailleurs les risques de rouille étant donné qu’aucune condensation ne peut se créer sur les parois du réservoir.

Vidanger la cuve du/des carburateurs

Dernière étape : il faut vidanger la cuve du carburateur pour supprimer l’ancien carburant. Soyez vigilants car le carburant peut continuer à s’écouler hors de la cuve tant que le robinet d’arrivée de carburant est ouvert. Avant de faire cette opération, assurez-vous de maîtriser cette étape et de respecter toutes les règles de sécurité et d’environnement nécessaires.

Si vous souhaitez découvrir ce tuto en images, visionnez la vidéo disponible sur notre chaîne Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=UXg93GSuNl0

La check-list "Hivernage"

Pour résumer, voici la « check list » des indispensables avant d’hiverner votre deux roues et ainsi assurer la performance de vos bougies d’allumage NGK :

  1. Remplacer les filtres à air, filtres à huile ainsi que l’huile moteur
  2. Débrancher et retirer la batterie, faire les niveaux avec de l’eau distillée si besoin, la charger complétement, (et si possible la charger avec un câble de chargement lent) et la stocker dans un endroit sec à température ambiante
  3. Si la moto possède un refroidissement liquide, vérifier et mettre à niveau le liquide de refroidissement
  4. Nettoyer en profondeur votre moto afin d’éviter que des saletés ne pénètrent dans le réservoir
  5. Nettoyer et lubrifier la chaîne
  6. Lustrer les parties chromées et la peinture, et protéger le cuir du siège avec un produit adapté.
  7. Si vous ne stockez pas votre moto sur un repose/lève moto, gonflez les pneus à une pression de +0.5 bar au-dessus des préconisations constructeur. Tant que possible, essayez de changer la position des pneumatiques 1 fois par mois afin de prévenir les méplats.
  8. Protéger l’ensemble de la moto avec une housse souple afin de limiter la formation d’humidité sur le véhicule
  9. Relaxez-vous et planifier vos prochaines escapades 

Téléchargez le communiqué de presse [PDF]

SlashesPress Release